Les autorités chinoises bannissent temporairement la viande de chien à l’occasion du festival controversé de Yulin… Un premier pas vers une interdiction totale ?

Bonne nouvelle ! Le gouvernement chinois va interdire la vente de viande de chien lors du Yulin festival, qui révolte chaque année des millions de...

Bonne nouvelle ! Le gouvernement chinois va interdire la vente de viande de chien lors du Yulin festival, qui révolte chaque année des millions de personnes.

C’est à travers un communiqué de presse du 17 mai, provant de « Humane Society international » et de  » Duo Duo Animal Welfare Project  » qu’on apprend l’initiative. Vous serez heureux d’apprendre que les autorités chinoises ont décidé de bannir la viande lors de ce festival. Menée par Mo Gong Ming, le nouveau secrétaire du parti à Yulin, l’interdiction va toucher les commerçants mais aussi les restaurants. Le non-respect de cette mesure peut entraîner l’arrestation de la ou des personnes mises en cause ainsi qu’une amende de 100 000 yuans (13 000 €). Cette décision prouve que le gouvernement chinois s’est enfin décidé à prendre les choses en main !

Crédit photo : scmp

Pour ceux qui n’avaient jamais entendu parler du Yulin festival, il s’agit d’un festival qui a lieu chaque année dans le but de célébrer le solstice d’été dans le sud de la Chine à Guangxi. Fondé en 2010 par des traders, le festival avait pour but principal de booster les ventes de la viande de chiens jusqu’à ce qu’un nouveau membre du parti communiste décide de le transformer en une fête culturelle. Chaque été, c’est un véritable carnage qui se met en place avec près de 10 000 chiens et 4 000 chats massacrés à ciel ouvert. Si vous avez besoin de plus de détails quant à cet événement, vous pouvez faire un tour sur notre précédent article .

Pour autant, même si cette décision est une véritable avancée contre le commerce de chiens dans la ville, elle ne va pas empêcher les festivaliers de vendre des chats et autres animaux : « Le festival de la viande de chien de Yulin n’est pas encore fini » déclare Peter Li, spécialiste

De plus en plus critiquées, et suite aux différentes manifestations locales et internationales qui ont lieu chaque année, les autorités ont diminué le nombre d’animaux abattus. L’année dernière, un barrage routier avait également été mis en place pour mieux réguler le trafic dans la ville.

Crédit photo : One Green Planet

« Même s’il s’agit d’une mesure temporaire, on espère que ça aura un effet domino et conduire à l’effondrement du commerce de la viande de chien » raconte Andrea Gung (directrice exécutive de Duo Duo Animal Welfare Project ). Malheureux n’est-ce pas !

Cependant, alors que la plupart des Chinois ne mangent pas de chien, c’est une nouvelle dynamique et une autre mentalité qui sont en train de se mettre en place dans le pays : « Je suis vraiment impressionnée par la nouvelle génération à Yulin et en Chine » . C’est un regain d’espoir pour la lutte contre ces massacres d’animaux !
Source: Demotivateur

à voir aussi