La mystérieuse étoile (et sa mégastructure alien) mangerait…des planètes

L’étoile KIC 8462852 n’a pas fini de faire fantasmer les ufologues amateurs présents sur Terre. En août dernier, nous vous présentions cette étoile qui...

alien-sphere-dyson_5498763

L’étoile KIC 8462852 n’a pas fini de faire fantasmer les ufologues amateurs présents sur Terre. En août dernier, nous vous présentions cette étoile qui serait, selon quelques théories, entourée par une mégastructure extraterrestre. Ces derniers absorberaient en effet la luminosité du corps céleste à des fins non connues.

Nous vous expliquions ainsi :

La thèse développée sur arXiv (site ayant mis en ligne la théorie) se veut, elle, plus formelle. Elle se range derrière l’avis de l’astronome Jason Wright, professeur à l’Université de Pennsylvanie, qui affirme que ces variations sont la résultante de la présence de mégastructures extraterrestres. Selon lui, la luminosité fluctuante de l’étoile est due à un immense amas de panneaux solaires généralement connue sous le nom d’essaim de Dyson. Vous trouvez cela fou ? Pourtant, de nombreux scientifiques valident cette hypothèse. Une grande majorité d’astrophysiciens vont dans ce sens et expliquent « qu’une civilisation avancée est en train de récolter de l’énergie solaire depuis le passé grâce à une sorte de pont temporel »

Une avaleuse de planètes

Pour rappel, cette boule de plasma est située à presque 1 500 années-lumière de notre planète selon les dernières estimations. Et elle continue d’intriguer astronomes, ufologues et personnel de la NASA depuis plusieurs mois. Bradley Schaefern, astronome américain, vient même de présenter des archives de la prestigieuse Harvard datant de 1890 qui évoquaient déjà ces variations. Et en conclusion, on pouvait même y lire « pourquoi la luminosité de KIC 846252 varie-t-elle à ce point ? » , preuve qu’on se posait déjà la question il y a plus d’un siècle.

m82-inset

L’Université de Columbia, dans sa dernière étude , compte bien apporter un début de réponse. Selon un groupe de chercheurs, le phénomène s’expliquerait « par un véritable festin galactique » . Pour résumer, cette étoile, à part dans notre univers, avalerait, et ce depuis plusieurs siècles, des planètes. Cela expliquerait ainsi pourquoi sa luminosité varie énormément, baissant parfois jusqu’à 22%.

Nous pensons que KIC 8462852 a pu consommer un, voire plusieurs astres, expliquent les chercheurs dans leur étude. L’énergie gravitationnelle libérée [lors de l’absorption des astres par l’étoile] a pu provoquer une augmentation de luminosité temporaire. Puis l’étoile serait progressivement revenue à son état normal

La thèse extraterrestre toujours d’actualité ?

n-ETOILE-EXTRATERRESTRES-large570

Et si « tous les scénarios sont crédibles » d’après Jason Wright, scientifique américain, ces variations brutales seraient donc provoquées par le passage des « restes » des planètes avalées. Néanmoins, l’homme qui a été l’un des premiers à évoquer la thèse extraterrestre n’élimine pas pour autant ce point. Selon lui, il est toujours possible « que cette étoile, mystérieuse et très puissante, soit gouvernée ou contrôlée par une mégastructure d’origine extraterrestre » .

Le débat reste donc toujours ouvert.


Source: Le Journal du Buzz

à voir aussi